Mon ami, le Jus de PY

Yann et Pascal cumulaient 50 ans à eux deux quand ils ont eu l’idée de créer Les Jus de PY. Deux jeunes hommes, une envie : participer à la santé. Une envie venue du sol, de la terre, du cœur. Nous nous sommes rencontrés à ce moment là : eux porteurs d’un superbe projet et moi propriétaire d’un magasin BIO et naturopathe. L’idée de faire des jus de fruits et de légumes grâce à un procédé de pressage à froid, avec une sélection de produits locaux et d’agriculture biologique voire biodynamique, m’a tout de suite convaincu. Le discours chaud et plein de bienveillance de ces jeunes gens devenus mes amis et partenaires professionnels, m’a tout de suite séduit. Un jus de PY c’est un concentré de micronutriments, certes, mais aussi d’amour.

Le jus tel qu’il est conçu, est une solution de santé. En naturopathie, nous parlons beaucoup de force vitale, ce mélange d’énergie innée et acquise. Extraire un jus, c’est être tout de suite en lien à cette énergie, cette force vitale. Elle est directement issue de la terre et rechargée en amour par nos deux artisans du vivant. L’intérêt d’un jus à l’extracteur est de concentrer ce que la terre a de meilleur pour nous. Le niveau de préservation des vitamines, des minéraux et des enzymes à l’extracteur est une des méthodes les plus fiables qui existe. Notre corps, dès l’amylase salivaire, fait son travail d’assimilation. On sent toutes les notes gustatives des légumes et des fruits tout en conscientisant le potentiel énergétique de ce qu’on boit : le sel de la vie.

Je serai pour Les Jus de PY un communiquant sur la santé et sur l’intérêt des fruits et légumes utilisés chaque saison dans leurs préparations.  Mais je n’oublierai pas non plus de parler avec ma force épicurienne qui me pousse toujours à chercher les meilleures expériences gustatives. La théorie, certes, mais le plaisir avant tout. Un jus de PY n’est pas une expérience intellectuelle, c’est une connexion directe à la force vitale, une vibration énergétique qui nous rappelle tous les jours que nous aussi nous sommes issus de cette terre.

David Arbaud