« Mauvaises herbes » et pourtant si bonnes !

Le printemps est là ! Et avec lui, toutes les jeunes pousses qui apparaissent dans les jardins. Elles poussent comme du chiendent et sont souvent considérées comme des  « mauvaises herbes » (ou adventices). Quel dommage ! Ces plantes aux nombreuses vertus sont pourtant salutaires pour notre organisme.  C’est pourquoi Les Jus de PY, qui en connaissent les bienfaits, les incorporent à leurs recettes. 

Draineurs des reins et du foie

Au printemps c’est justement le moment venu pour une cure détox après la période hivernale.

Pour cela, le pissenlit, taraxacum en latin,  aussi appelé « dent de lion » en raison de la forme de ses feuilles, est recommandé pour ses effets diurétique (élimination urinaire) et dépuratif (détoxination du foie). Ses feuilles ont une action sur la rétention d’eau et font baisser la pression artérielle. Ses racines, en décoction, vont stimuler la sécrétion de bile par la vésicule biliaire et ainsi accélérer le transit et l’élimination des toxines.

Le chardon–marie, silybum marianun que l’on repère à ses feuilles piquantes et la belle couleur mauve de son fruit est utilisé comme un protecteur du foie et donc, indirectement, de l’immunité. De plus, il facilite la digestion. C’est une plante incontournable en cas d’insuffisance hépatique.

Sans oublier le plantain, plantago, diurétique, décongestionnant pulmonaire, adoucissant grâce aux mucilages qu’il contient et excellent au goût.  Anti-inflammatoire et antimicrobien, le plantain est tout indiqué en cas d’allergies. Ses jeunes pousses et ses fleurs apaisent les voies respiratoires et soulagent les maux de gorge. On le trouve généralement non loin des orties.

Source de nutriments

Urtica dioica , une autre « mauvaise herbe » qu’il est bon d’avoir dans sa cuisine. En plus d’être diurétique et hypotensive, l’ortie est reminéralisante car ses feuilles sont riches en silice, potassium, fer et zinc.  Elle contient également des vitamines du groupe B et de la provitamine A, de la chlorophylle en grande quantité. En activant l’élimination des acides par l’urine, elle permet de diminuer les douleurs articulaires et renforce les os, les tendons, les cheveux et les ongles.

C’est la star des plantes reminéralisantes bien qu’elles aient presque toutes cette vertu.

Et quoi de mieux que les fleurs de bourrache pour accommoder votre salade ? Les pétales bleus ou violets de borago officinalis renferment des mucilages. Ses graines apportent des acides gras insaturés, les omégas 6 aux propriétés anti-inflammatoires et  qui interviennent sur l’élasticité de la peau, en prévention de l’apparition des rides.

Ces remèdes naturels peuvent être consommés en tisane, en décoction, en jus ou en salade.

Alors, si vous en rencontrez dans votre jardin, sur vos plates bandes, ne les arrachez pas sauf pour les ajouter à votre assiette !

Anaïs Crouzet,
Naturopathe
lanatureenvous.fr